Le Pentacle de Maïwen
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

 

 pouvoir...

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: pouvoir...   pouvoir... EmptyJeu 3 Jan - 15:38

[i]Vincent arriva dans les plaines, chevauchant Adone, son cheval noir. Il prit le petit galop, traversant les plaines à faible allure.
Cette fois ci, et encore une fois, il cherchait ses pouvoirs, le troisième morceau, celui qui lui apporterait sa forme démoniaque et plus depuissance, ses sorts de puissance supérieure...

Il ne se souvenait plus tellement où il avait laissé cette partie de ses pouvoirs, il avait seulement le souvenir d'une clairière et d'un grand chêne aux racines noueuses, un chêne centenaire, aux multiples branches. Il accéléra encore l'allure, puis s'arrêta. Il regarda les alentours, méfiant et reprit sa route au pas. Encore et toujours cette présence, qui ne présageait rien de bon pour Vincent. Il s'aventura vers l'endroit qui regroupait le plus d'arbres.

Il arrêta Adone,et ferma les yeux, le vent faisant voler ses cheveux et la crinière de son cheval. il rouvrit les yeux; oui, c'était par là qu'il l'avait caché, juste un peu plus loin, au pied de cet arbre, celui même qui s'imposait devant lui, planté au centre d'une clairière éclairée par la lumière du soleil, qui filtrait à travers les arbres.

Il descendit de son étalon noir (j'ai pas pu m'en empêcher xD) et s'approcha de l'arbre. Il avança sa griffe métallique du tronc, et le toucha. C'était bien celui là, il ressentait la puissance magique affluer de son tronc.
Il se releva, un sourire satisfait aux lèvres, un sourire démoniaque. Il
leva sa griffe et entailla l'arbre, laissant quatres marque parallèles. Vincent jetta un coup d'oeil à son pendentif et eu un sourire satisfait, il se mettait à présent à briller. Les quatres marques s'illuminèrent à leur tour et une lumière aveuglante se diffusa, produisant un souffle puissant. Vincent croisa les bras devant lui pour se protéger de la lumière et lutter contre le vent, puis, plus rien... Il s'approcha du tronc de l'arbre, où demeurait désormai un large creux, dévoilant un coffre en métal, métal sans valeur et de couleur argentée. Vincent s'approcha du coffre, le saisit et le déposa par terre. il posa un genoux à terre, et ouvrit le coffre lentement. Toujours les mêmes sphères de couleur ornaient le coffre, mais cette fois ci, une blanche et une noire étaient disposées de chque côté du coffre. Vincent les saisit, et inversa leur sens. Puis, ce fut comme d'habitude, la même scène, elle se mirent à s'agiter, et se "jettèrent" sur Vincent, se fondant avec lui, laissant s'échapper une vapeur noire assez inquiétante.

Son deuxième genoux se posa à terre, et Vincent se tordit en deux sous la douleur. Plus il récupérit de pouvoirs, plus c'était douloureux, et plus le temps de récupération était lent.
La douleur cessa enfin, laissant vincent à genoux, sa griffe de métal posée sur son ventre, haletant et les yeux éteinds.

Il se traina jusqu'à Adone et remonta en selle tant bien que mal, abandonnant le coffre à terre, au pied de l'arbre éventré. Il lui demanda de partir au pas, et appuya son avant bras droit, son bras valide, sur le garrot de l'animal, pour s'empêcher de tomber. Il retourna sur les plaines, et s'arrêta à nouveau. Pourquoi ressentait-il toujours cette présence, ne pourrait-il jamais être en paix? Il accéléra l'allure et alla se réfugier sur les bords de la plaine, longeant les arbres avoisinants...
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyMar 12 Juil - 2:48

le coffre béant se trouvait toujours au pied de l'arbre, un pied botté se posât dessus et le refermât avec violence. La créature qui avait ouvert le coffre cherchait le pouvoir.
Et Tyrias s'y connaissait assez bien en pouvoir, un sourire dément sur les lèvres, il pris la piste de la créature.


Dernière édition par Tyrias le Ven 15 Juil - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyVen 15 Juil - 2:28

Quand Vincent était arrivé dans les plaines, il en était certain, le soleil venait tout juste de se lever. Mais de par les évenements qui s'étaient produits, ainsi que le temps qu'il avait passé à se reposer, le soleil était à présent à son zénith, inondant les lieux d'une lumière vive et bien évidemment ses rayonnements gênaient le vampire qu'était le Criminel. Ses sens étaient par le fait altérés: il voyait beaucoup moins bien que dans l'obscurité et son ouïe ainsi que son odorat se voyaient rabaissés à ceux d'un humain normal. En temps normal, la lumière ne l'aurait pas plus gêné que celà, mais dans l'état de faiblesse passagère dans lequel il se trouvait, il lui faudrait trouver au plus rapidement un coin d'ombre. Après, ce ne serait l'affaire que de quelques dizaines de minutes pour qu'il se repose et retrouve un état normal. Enfin bon, l'essentiel pour lui était qu'il avait retrouvé une nouvelle partie de ses pouvoirs, empêchant ainsi que quelqu'un d'autre ne s'en empare étant donné qu'ils étaient à présent de nouveau assimilés.

Mais il y avait quelque chose d'autre qui le gênait, cette présence au loin qui semblait le suivre depuis un certain bout de temps. Il ne pouvait en savoir plus. Justicier, criminel? Ou encore humain, esprit...? Il n'en savait rien et celà avait le don de l'angoisser autant que ça l'énervait. Et pour cause, il n'avait pas envie de repasser par la case prisons de la reine. De toute façon, il était trop fatigué pour continuer sa route. Il avisa un petit regroupement d'arbre, minuscule, mais qui apportaient suffisamment d'ombre pour qu'il puisse se reposer. S'il continuait, il chuterait de cheval d'épuisement. Il détourna alors la trajectoire de son cheval et mis pied à terre quelque mètres plus loin pour se réfugier sous ces quelques arbres.
Il s'assit à même le sol, au pied d'un arbre au large tronc qui le dissimulait un minimum du regard d'un éventuel passant (même si ce n'était que peu probable...), et les minutes commençèrent à défiler alors que ses yeux aussi rouges que le sang fixaient l'horizon, cherchant du regard ce qui semblait le suivre depuis tout à l'heure. Bien sûr, ce fût inutile, et alors que la présence se rapprochait inéxorablement de lui, il tentait veinement de se concentrer pour savoir de qui il s'agissait. Et sa puissance qui lui revenait si lentement à son goût... Il devait décidemment être doté d'une malchance hors du commun pour qu'il croise un inconnu si souvent alors qu'il se trouvait dans un moment de faiblesse. Lui qui était un grand combattant aux pouvoirs immenses comme n'en possédaient que très peu de ses connaissances telles qu'Eliwood ou Dyde, celà ne se voyait que très peu à se moment là.

Alors il se mit à attendre, ses pouvoirs lui revenant doucement. Il attendait que la créature se rapproche pour aller plus loin et tenterde l'éviter, mais il n'était pas certain de pouvoir lui échapper. Elle semblait l'avoir pris en chasse...
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyVen 15 Juil - 21:44

La piste était fraiche, la créature qui avait ouvert le coffre ne profiterait que de quelques dizaines de minutes d’avance.
Tyrias se mit en route, lorsqu’il sortit de la forêt, le soleil était a son point le plus haut, une chaleur étouffante s’abattit sur lui, sous le couvert des arbres la température était douce, agréable, mais a présent qu’il était a découvert il avait l’impression que le soleil voulait l’assommer sous ses puissants rayons. Les yeux à l’ abri dans l’ombre de son chapeau, Tyrias observât ce nouveau paysage : Devant lui s’étendait une vaste plaine, le vent estival semblait transformer l’herbe une grande étendue d’eau végétale, mouvante et onirique.
S’arrachant à la contemplation de ce paysage, Tyrias reprit la piste, sa « proie » étant visiblement trop fatigué pour brouiller efficacement ses traces, la retrouver serait chose aisée.
Il reprit sa marche, résumant ce qu’il savait sur son objectif : impossible de savoir quelles étaient ses armes, ni même s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme, cependant il savait qu’il se déplaçait a cheval, et qu’il était blessé, ou simplement affaibli car les traces de sa monture étaient proches les unes des autres, signe qu’il se déplaçait a faible allure.
La piste était évidente à suivre, bien que les odeurs fussent emportées par le vent, le long sentier rectiligne qui traversait les herbes ne laissait aucun doute quant a la direction que le cavalier avait empruntée.
La piste semblait mener a un petit bosquet d’arbres, sorte d’ilot perdu au milieu de la plaine, l’individu devait y en train de se reposer. Tyrias le saurais bien en arrivant.
Finalement il atteignit les arbres, lorsqu’il passât sous leur ombre, la température redevint supportable.
Il sortit une gourde de peau de sa besace, et but quelques gorgées au goulot.
-« Fiou… ca fait du bien… »
Il s’épongeât le front avec sa manche et tendant la gourde au type allongé par terre il dit :
-Tu en veux ? Je pense que tu en a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyVen 15 Juil - 22:24

Lentement mais sûrement, Vincent semblait retrouver son énergie. Les minutes s'écoulaient, lui semblant des heures, alors qu'il attendait que celui, ou celle qui le suivait apparaisse. Il avait renoncé à fuir, celà ne servirait à rien et même affaiblit, il avait tout de même relativement confiance en ses pouvoirs. Si ce dernier était un Justicier et qu'il cherchait à le combattre, il n'aurait pas grand mal à le vaincre. A moins qu'il ne fasse partie des rares créatures de Maïwen à posséder de puissants pouvoirs; dans ce cas là il s'en rendrait compte assez tôt. Et puis, l'idée de fuir face à un adversaire ne lui plaisait que moyennement, ne voulant pas être pris pour un lâche.
Il ferma alors les yeux, appuyant sa tête contre le tronc d'arbre. Il profitait du peu de fraicheur et d'ombre qu'apportaient les arbres sous lesquels il s'était réfugié, bénissant le ciel d'avoir placé ces derniers sur sa route. Cela faisait à peu près une vingtaine de minutes qu'il était assis là, et ses sens avaient à peu près eu le temps de redevenir à la normale. Ainsi, à l'odorat et à l'ouïe, il reconnut le pas d'un être humain. Tant mieux, les humains n'étaient pas dangereux en général. Cependant, il déchanta très vite, alors que celui qui le suivait s'approchait. Son aura lui indiquait une grande puissance, de très grands pouvoirs... Celà ne l'inquiétât cependant pas, et il resta droit contre le tronc d'arbre, les yeux fermés et la respiration profonde.

Enfin, l'être humain apparut sous les arbres et le Vampire ouvrit immédiatement les yeux, fixant l'inconnu de ses yeux rouge sombre. Il fût quelque peu surpris par son apparence, et par son accoutrement étrange. Jamais il n'avait vu pareil tissus, et il ne lui semblait pas avoir un jour croisé de telles armes -s'il s'agissait d'armes-, pour les deux morceaux de métal accrochés à sa ceinture. Il tenta de sonder son esprit, sans résultat. L'esprit de l'homme qui lui faisait face était trop puissant pour qu'il puisse le manipuler, même à l'aide de ses pouvoirs de Nightmare. Il ne savait donc pas s'il s'agissait d'un Justicier, d'un mercenaire ou d'un Criminel. Cela l'inquiétait tout de même légèrement. Il le vit alors s'approcher de lui, une gourde à la main. Il lui proposa alors de l'eau. Ce comportement déstabilisa quelque peu Vincent, qui avait surtout l'habitude d'être attaqué dès qu'un Justicier ou mercenaire croisait sa route, le premier brulant d'envie de ramener sa tête à la reine et le second pensant pouvoir en tirer un bon prix en livrant ce dernier aux mercenaires.
Il se redressa alors devant l'inconnu, toujours debout devant lui. Il avait l'impression d'être dans une position de faiblesse et celà l'irritait. Cependant, le ton sur lequel il adressa la parole à l'étranger était neutre, sans animosité aucune.


-Non, merci...

Il ne précisa pas la nature de son refus, évidemment, et se redressa complètement pour se retrouver debout face à lui. Il eut quelques difficultés à se relever, mais il n'avait pas de raisons de cacher sa faiblesse: il avait affaire à quelqu'un d'intelligent, il le savait, et cette personne avait évidemment bien remarqué qu'il n'était pas au mieux de sa forme.

- Excuse moi de poser la question, mais qui êtes vous? Il ne me semble pas vous avoir croisé un jour sur les terres de Maïwen...

Sa voix était grave, calme, posée et mystérieuse, et laissait deviner sa personnalité. Tout du moins son humeur du moment, car il fallait l'avouer, dans certains passages de sa vie, il avait été une créature irritable et coléreuse.

-De quel clan êtes vous...?

Il lui avait posé la question franchement. Même s'il doutait obtenir une réponse honnête, ou une réponse tout court. Cette question lui trottait dans la tête depuis un certain temps, et il n'avait que moyennement envie de rester à discuter avec un Justicier pour que ce dernier finisse par l'attaquer par derrière...
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 0:33

Tyrias sentait la conscience de l’autre homme gratouiller la sienne, apparemment il aurait bien aimé lire dans ses pensées. L’étranger sourit intérieurement, bien des gens aurait aimé ouvrir son esprit, mais très peu avait réussi. Et encore moins avait survécut.
Il haussât les épaules et posât à nouveau sa bouche contre le goulot buvant cette délicieuse eau fraiche. Il ne voyait aucune raison de refuser ce liquide salvateur, surtout par une telle chaleur, mais le type louche, avec ses drôles d’yeux rouges et son long manteau de la même couleur, s’obstinait à ne pas en prendre.
*Il doit avoir ses raisons*
Il se détournât et fixât la plaine, son outre toujours dans les mains.
Tyrias s’était attendu à plus d’animosité de la part de cette créature visiblement maléfique, il paraissait assez neutre vis-à-vis de lui, et comme on dit, quelqu’un qui ne vous frappe pas est potentiellement un soutient.
Quelque chose attirât vaguement son attention, l’homme en question était un guerrier, comme le traduisait ses deux sabres, mais alors, pourquoi, pourquoi avait-il la peau si pale ? Le soleil tapait fort dans ce pays, et pourtant il paraissait avoir passé sa vie dans une grotte.
L’Homme au Chapeau entendit le type en rouge lui demander qui il était, puis quel était son clan.
Tyrias ne comprit pas immédiatement cette histoire de clan, et pour qui il était … c’était une autre histoire.
Tyrias réfléchit un instant à ce qu’il pouvait dire sur lui et a ce qu’il devrait cacher, venir d’un autre Univers impliquait quelques précautions quant a son identité. Il grattât la barbe de trois jours qui recouvrait son menton, se retournât vers son interlocuteur, et âpres quelques instants durant lesquels il choisit ses mots, il lui dit :
-« Je m’appelle Tyrias, je viens d’un pays assez… éloigné. Je viens d’arriver, quant aux clans auxquels vous faites allusions, je ne fait partie d’aucun, je sers mes propres objectifs, et n’obéit a personne ».
Tyrias tendit sa main droite gantée à l’autochtone, et lui sourit chaleureusement ;
-« Et vous, jeune homme, qui êtes vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 1:19

Tyrias... Vincent n'avait jamais entendu parler de lui. Mais, après tout, Maïwen était une terre vaste, très vaste, c'était donc normal. Apparement, il était neutre, et engagé à aucune cause, ni bonne ni mauvaise, et ne semblait pas vouloir la peau du Criminel, même si ce dernier se méfiait tout de même un peu. Un pays éloigné? Cétait tout de même assez étrange qu'il formule la chose de cette façon. De toute évidence il y avait des choses qu'il ne devait pas révéler, mais Vincent ne se posa pas plus de questions. Il ferma quelques instants les yeux, profitant de l'ombre que lui apportaient les arbres.
Il fut surpris une nouvelle fois lorsque l'humain lui tendit la main avec un grand sourire, et pendant plusieurs secondes resta indécis. Celà faisait si longtemps qu'il n'avait pas eu de contact "normal" avec une autre créature qu'il ne savait plus vraiment quoi penser. Sa grande fatigue le rendait plus calme qu'il ne l'était d'habitude (si celà était possible), mais il n'appréciait pas les humains, et être à leur contact relevait de l'épreuve en temps normal. Seulement, il était trop fatigué pour se poser des questions et finit par serrer la main à l'inconnu, de sa seule main humaine. Bien heureusement, celle ci était gantée, et le cuir épais empêchait Tyrias de remarquer que la peau de Vincent était glacée, comme celle des cadavres. Il profita aussi de ce bref instant durant lequel il le saluait pour étudier les armes qu'il portait à la ceinture, intrigué. Fallait-il se méfier de ces objets? Il n'en savait rien.
Cependant, lorsque l'indifférent lui demanda qui il était, Vincent eut un léger tic traduisant son mécontentement, si furtif qu'il aurait pratiquement été impossible de le percevoir. Lui qui était si recherché dans le royaume, il était étonné que quelqu'un ne se doute pas de son identité. Et Dieu savait qu'il ne passait pas pas inaperçu: avec ses longs cheveux noirs de jais, ses yeux aussi rouges que la braise, son avant bras gauche remplacé par une prothèse en métal doré, sans compter sa façon de se vêtir, son signalement était plus que facile à reconnaître.
Il réfléchit un instant à la réponse qu'il allait lui donner. Il se contenterait du minimum, et ne se risquerait pas à mentir, des fois que l'étranger le ressente... Brisant le silence, il prit alors la parole d'un ton neutre, ne laissant transparaître aucun sentiment.


-Je me prénomme Vincent, et je suis né ici, sur les terres de la reine Maïwen il y a fort longtemps.

Lorsqu'il parlait, sa lèvre supérieure laissait très légèremment pointer deux canines aussi acérées qu'elle étaient immaculées. Celà faisait longtemps qu'il n'avait pas bû un peu de sang frais, et son état de faiblesse le poussait à vouloir tenter de planter ses crocs dans gorge de l'étranger. Il frémit légèrement à cette pensée mais refreina ses envies.
Bien que méfiant, il fallait dire que Vincent trouvait l'homme plutôt sympathique même s'il ne connaissait pas ses intentions. Mais il semblait quelque peu intrigué par lui, et la réciprocité de ce sentiment amusait quelque peu le Vampire qui brulait d'envie d'en savoir plus à con compte.


-Mais alors, que veniez vous faire ici, en ces plaines désertiques?

Il voulait s'assurer qu'il ne le pistait pas depuis un certain temps pour s'assurer de ses intentions envers lui. S'il mentait, il le sentirait très sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 2:55

Une légère brise s’était mise a souffler, en voyant l’herbe onduler on était en droit de se dire « c’est un bel endroit, y vivre relèverai du rêve », mais Tyrias n’avait que faire de la beauté du lieu, son attention était braquée sur l’homme qu’il avait en face de lui. Il semblait se méfier de lui, il avait dû passer bien du temps seul, ou pourchassé pour se sentir aussi mal à l’aise en la présence de l’Homme au Chapeau. Ce dernier voyait bien que son interlocuteur était tendu, lorsque Tyrias l’avait abordé, le type en rouge aurait très bien put lui sauter dessus, mais jouer la carte de la sympathie rapportait souvent plus de bénéfices que d’agresser aveuglément quiconque semble menaçant, et Tyrias savait qu’il avait fait le bon choix en tendant la main a cet homme et Même si ce dernier ne lui faisait pas confiance, au moins avait il comprit que Tyrias ne lui voulait aucun mal.
Lorsqu’il lui prit sa main pour la serrer, le visage de Tyrias s’éclairât d’un grand sourire chaleureux, le genre de sourire qui voulait dire « enchanté de te rencontrer Vincent, c’est un plaisir de te faire ta connaissance. »
Mais lorsqu’il demandât son nom a l’homme, Tyrias sut que sa question n’était pas au gout de ce dernier, impossible à dire comment il s’en était rendu compte, mais ça ne plaisait pas a l’homme en rouge.

*Voila donc un homme traqué…*

On aurait pu le dire avant, tout chez cette personne trahissait le danger de l’existence, la connaissance du sang et de la mort, il dégageait une espèce de besoin de solitude et aussi… Une puissance bestiale. Si l’on ajoutait cela a sa pâleur cadavérique, a son refut de l’eau fraiche que lui avait proposée L’Homme au Chapeau et au fait qu’il ne porte aucune trace de transpiration malgré le long chemin qu’il avait parcourut au soleil et les lourds habits de cuirs qu’il portait…

*Notre ami ne serait-il pas autre chose qu’un humain ? Je me demande quel genre d’histoire peut être la sienne ?*

Un détail, si petit qu’il aurait pu être insignifiant, attirât le regard de Tyrias : lorsque Vincent, puisque tel était son nom, parlait, sa lèvre supérieure bougeait moins que la normale, comme si elle cherchait à cacher quelque chose… Tyrias n’y prêtât pas attention plus d’une seconde pourtant se fut suffisant, il vit un éclat d’ivoire trop long pour être humain. De longues canines.
En soit, cela n’avait rien d’extraordinaire, il avait vu des humains pure souche avec des dents plus longues, mais ceci, couplé avec les autres détails « sans importance » donnait un être bien a part.
Tyrias sourit très légèrement, voila la raison de sa gêne, évidemment. Mais cela ne le concernait point, s’il avait des ennuis avec quelques « clans » que ce soit, ça ne le regardait pas, il semblait bien assez fort pour s’en sortir tout seul.
Mais s’il avait besoin d’aide ?
Tyrias posât la main sur sa besace,

*Et bien… Tout est négociable… Mais nous n’en sommes pas encore là.*

Visiblement, le vampire semblait aussi curieux que Tyrias, et lorsque Vincent lui demandât la raison de sa venue sur « Maïwen », car cela devait être le nom de ce monde, Tyrias ne put que lui raconter la vérité et avec un léger sourire il lui dit :

- Ah, autant demandât au vent pourquoi il souffle ! Je ne sais moi-même ce que je cherche, peut être le pouvoir, la distraction, la compagnie d’autre que moi ? Que sais-je ?

Lorsqu’il parlait, un étrange accent indéchiffrable ponctuait ses phrases, évoquant des montagnes et des déserts inconnus, des créatures et des combats terribles, et bien pire encore.
Mais Tyrias se rembrunit, penchant la tête en avant dans un mouvement inconscient, il cachât ses yeux a Vincent, et prononçât ces paroles :

-Autrefois j’ai cherché un Homme, mais nous avons disparut l’un pour l’autre.

Sa voix était devenue grave, profonde comme une tombe, presque… Menaçante.
Mais lorsqu’il relevât la nuque, son visage était toujours souriant, confiant,

-Mais toi, tu as beaucoup de choses à me dire ! Que cherchais-tu ce coffre là bas ?

Posant sa main gauche sur l’épaule droite de Vincent et tendant sa main droite vers l’endroit d’où il venait, vers la forêt.

-Peu m’importe ce que c’était, je ne chercherai pas a te le prendre, rassure toi ! Et dis moi aussi, quelles sont les choses que je dois savoir sur ce pays ? Je ne suis qu’un étranger, et j’ai bien des choses à apprendre sur votre contrée.
Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 13:14

L'étranger avait évidemment finit par comprendre que Vincent n'était pas un humainet très sûrement que ce n'était pas une personne que l'on pourait appeler fréquentable. MAis celà, il en était moins sûr. Enfin, tout celà lui paraîssait évident. En effet, l'homme en face de lui, alors qu'il avait pris la parole, avait semblé réfléchir. Oh, c'était assez bref et peu perceptible, mais ces quelques secondes de silence et son regard qui s'était porté sur ses dents lui indiquaient qu'il se posait des questions. Et le Criminel doutait fort qu'il n'aie rien remarqué, il n'avait pas l'air d' un imbécile. Par la suite, Tyrias entreprit de lui raconter ce qu'il venait faire ici. Bien sûr, sa réponse n'était pas très précise et le Vampire ne savait toujours pas pourquoi il l'avait suivit jusque dans les plaines, mais il eut l'occasion de satisfaire sa curiosité en en apprenant plus sur ce qui lui paraissait être une bien curieuse créature. D'ailleurs, lorsqu'il prononçat le mot "pouvoir", Vincent trésaillit quelque peu. Après tout, il l'avait suivit alors qu'il était justement à la recherche de ses pouvoirs, non? Mais le reste de sa phrase le rassura et lui fit comprendre qu'il ne parlait pas de celà.
Puis, sans crier gare, il semblat lui raconter un épisode de son passé, la mine assombrit et la voix changeant radicalement de ce que Vincent avait pû entendre jusqu'à maintenant. Mais ce qu'il avait dit était trop bref et trop flou pour qu'il ne puisse réellement saisir ce qu'il disait. Ce comportement était tout de même pour le moins étrange, mais Vincent décida de ne pas s'en formaliser. Après tout, lui même n'aurait pas aimé qu'un inconnu vienne lui poser des questions sur son passé... Mais ce n'était que son avis.
Puis, le Criminel pût s'appercevoir que sa mine était resté normale, lorsqu'il releva la tête et que les bords de son chapeau dévoilèrent son visage. Et ce fût à son tour de lui poser une question sur les raisons de sa venue ici, sur les plaines, en lui désignant d'une main l'endroit d'où il était arrivé. Cette question agaçait Vincent. Quel culot de lui avouer comme ça l'avoir suivit et espionné... Et puis, est-ce qu'il lui en posait des questions, lui? Mais il lui répondrait tout de même, de la même façon qu'il lui avait répondu quelques minutes plus tôt: il lui dirait le strict minimum. Et puis, il n'allait pas lui raconter toute l'histoire, déjà parce qu'il ne le connaissait pas et qu'il n'avait aucune raison de le faire, et puis parce que ce serait bien trop long et qu'il n'avait pas envie de raconter son passé à cet homme.


-Ce que contenait ce coffre était une partie de moi, et je me devais de la récupérer, c'est tout.

Il attendit que l'homme en face dégage sa main de son épaule pour faire quelques pas plus loin.

-Pourquoi m'as tu suivit ici, et pourquoi m'as tu espionné?

A son tour, il se mis à tutoyer l'étranger. Il n'avait pas posé cette question avec un ton contenant particulièrement d'animosités, presque sur le ton de la conversation, mais c'était une manière à lui de montrer qu'il n'avait pas particulièrement apprécié ce geste. Il ne voulait pas se montrer désagréable envers lui comme il le faisait habituellement, après tout il se montrait trop sympathique envers lui pour qu'il l'envoie sur les roses sans remords.
Il se tourna de nouveau vers lui, un léger sourire en coin. Il sentait sa puissance lui revenir peu à peu, alors que les minutes défilaient. Il ressentait à présent mieux les choses l'entourant et il devait avouer que l'étendue des pouvoirs de son adversaire l'intriguaient, pour un simple humain.


-Le royaume de Maïwen est très vaste, mais l'ensemble des populations se concentrent dans les villages avoisinant la capitale, et dans la capitale elle même. Même si ces terres sont peuplées de créatures en tout genre, il est rare de croiser âme qui vive dans certains endroits. C'était aussi auparavent un royaume paisible et prospère, mais comme on dit, toute bonne chose a une fin. Ces terres sont rongées de l'intérieur par une guerre sans fin entre plusieurs clans qui se sont formés avec le temps. Les bons et les mauvais, somme toute. C'est une période de trouble, et les Justiciers n'ont de cesse que de traquer les Criminels dont les effectifs ne cessent de diminuer. Cependant, la rage de ces derniers contre les Justiciers et la reine est telle qu'il se vengent, ils assassinent et pillent les villages. Tout ceci n'aura de cesse que quand les Justiciers les auront tous exterminés, ou alors quand le pays sera aux prises des criminels... C'est tout du moins ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 19:20

*Bien, bien. On finit par apprendre des choses utiles*

Les choses se passait plutôt bien, Vincent semblait toujours aussi méfiant, mais il Tyrias ne se faisait pas trop de souci, il finirait bien par l’accepter sur son monde. Un nuage passât devant le soleil, plongeant momentanément la plaine dans l’ombre.
Tyrias se demandât s’il n’en avait pas trop dit sur son compte, mais après tout, l’autre homme ne semblait pas avoir comprit, ce qui valait mieux pour tout le monde.

Visiblement il n’avait pas apprécié que Tyrias le touche, il s’était dégagé poliment, mais n’avait pas laissé planait de doute quand au fait que ça ne lui avait pas plut.
D’un timbre monocorde, Vincent lui parlât de ce que contenait le coffre, comme s’en était douté Tyrias, il recherchait une partie de sa puissance et de son être.
Tyrias réfléchit, il y avait peut être matière à tirer quelques bénéfices de la quête du Vampire, non pas en lui volant ses biens, mais en l’aidant à les retrouver… Mais tout avait un prix, et Tyrias se promit de penser à cette Hypothèse.
Lorsque Vincent lui demandât pourquoi il l’avait suivit, Tyrias ne sut quoi répondre, c’était la soif de pouvoir de Vincent qui l’avait attiré, Tyrias était se considérait comme un « marchant de puissance », l’un des meilleurs, mais aussi des plus chers.
Mais il ne pouvait évidemment pas lui révéler cela, alors il se contentât de répondre :

-Je ne sais pas, la curiosité peut être ? Tu es la première personne que je rencontre, et j’avais peut être envie de discuter un peu, qui sait ?

Mais il se doutait que Vincent ne le croirait pas, s’était dommage, mais il ne pouvait lui révéler qui il était, du moins, pas maintenant. Qui plus est, l’homme avait soif, et il risquait de l’attaquer à tout moment, s’il lui donnait une raison suffisante.
Puis Vincent lui exposât la situation de Maïwen, la meilleure définition que l’on pourrait en donner est « c’est le bordel », une histoire de Justiciers, de Criminels qui se battaient, nul doute quant au clan auquel le vampire appartenait.
Une joie malsaine s’emparât de Tyrias, les temps obscurs et violent avaient toujours été bons pour ses affaires, et sans prendre part aux hostilités il lui était simple de s’enrichir.

-lequel de ces deux camps semble le plus mal en point, ont-ils une base ? Comment puis-je contacter ?

Sa voix avait pris l’intonation d’un enquêteur, et c’est ce qu’il était devenu, il avait repris sa quête, et elle le menait souvent aux plus démunis, ceux qui avaient toujours besoin d’une aide, ceux qui étaient prêt à tout donner pour survivre.
Tyrias, lui, était prêt à tout prendre.
D’autres nuages était apparut dans le ciel, la température avait fortement baissée, la légère brise s’était changer en un vent qui, s’il n’avait rien de menaçant pour l’instant, aller bientôt se transformer en puissantes bourrasques.
Tyrias, retint son chapeau lorsqu’un souffle plus fort que les autres manquât de lui oter.

-On dirait que le temps se gâte, il faudrait penser a trouver un abri non ?
Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 20:02

Envie de discuter un peu? Pour qui le prenait-il? On ne se risquait pas à discuter avec un Vampire assoiffé, qui plus est un Criminel recherché. Il mentait. Mais Vincent n'en avait que faire. Il ne comptait pas s'éterniser avec cet homme et il aurait tôt fait de l'oublier sitôt qu'il aurait repris sa route. De toute façon, il n'avait pas confiance en cet homme et c'était plutôt mal partit pour que cette situation change. Cet homme était décidément étrange son dessein restait encore flou. De toute façon, il fallait que le Criminel s'éloigne sans trop tarder, il commencerait bientôt à avoir faim. Enfin, il pouvait bien tenir quelques jours encore dans la pire des situations.
Puis, soudainement, la voix de l'Indifférent se modela pour prendre un ton à la fois curieux et intéressé. Vincent cligna des yeux, indécis, pendant un bref laps de temps alors que l'homme en face de lui l'assommait sous une rafale de questions. Pensait-il vraiment qu'il lui répondrait de bon coeur, alors qu'il y avait toutes les chances pour qu'il s'agisse d'un espion? Il resta silencieux pendant de longues secondes, en faisant quelques pas de long en large. C'était une attitude étrange, il le concédait, mais il ne savait quoi penser de ce personnage. Il lui affichait ouvertement son manque de confiance mais il n'en avait que faire, il l'ignora.

Il releva cependant les yeux vers le ciel à la remarque de Tyrias. En effet, il ne tarderait pas à pleuvoir, l'orage approchait vite. Il nota avec un grand soulagement que les nuages avaient masqué le soleil et que ses rayons couvraient plus qu'une partie des plaines, loin d'ici. Il pourrait enfin sortir de sous ces fichus arbres. Il n'avait que faire de rester sous l'orage, il s'y était bien habitué durant ses années d'errance -même s'il n'avait pas spécialement envie de se faire frapper par la foudre-. Il acquiesçât alors à sa remarque, il fallait trouver un abris. C'est alors qu'il se souvenu qu'il avait laissé repartir son cheval lorsqu'il avait mis pied à terre. Décidemment...

-Oui, allons nous en.

S'il avait été seul, il aurait aisément pût reprendre sa seconde forme et traverser les plaines beaucoup plus rapidement, que ce soit en marchant ou en volant. Mais il y avait l'Humain avec lui, et il ne voulait pas avoir à l'abandonner ici, seul. Bien sûr, cela ne lui faisait ni chaud ni froid et ne lui provoquerait pas plus de remords que cela, mais il n'avait pas envie de le vexer. Et des fois que celui-ci aie quelques problèmes psychologiques (après tout, c'était monnaie courante chez les êtres humains), il n'avait pas envie de se retrouver à se battre avec lui quelques semaines plus tard alors qu'il aurait recroisé sa route.

Il commença alors à marcher devant et s'arrêta quelques pas plus loin, il ne savait pas vraiment où aller. Où trouver un abris dans ces immenses plaines? C'était ridicule. Enfin bon...

-Où veux tu aller?

Il s'adossa à un arbre, les bras croisés et la tête baissée, enfonçant le bas de son visage dans les rebords de sa cape. Il sembla réfléchir un instant avant de prendre la parole. Finalement, il répondrait aux questions de l'indifférent.

-Depuis que les Justiciers traquent les Criminels et les exécutent, ce sont ces derniers qui semblent perdre du terrain. Mais ne te leurre pas, ils sont bien moins organisés que les Justiciers et n'ont pas de base, trouver les lieux de leurs rassemblements est quasiment impossible. Quant à les contacter...

Il se redressa et commença à marcher droit devant lui, adressant un signe de tête à l'Humain, lui indiquant de le suivre.

-...Je suis un des chefs des Criminels.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 21:40

L’Homme au Chapeau emboitât le pas de Vincent qui s’était décidé à reprendre le chemin.
La marche a travers les plaines s’annonçait désagréable a cause de la pluie qui aurait tôt fait de les rattraper, mais Tyrias était assez content que son « agréable » interlocuteur veuille bien faire la route avec lui malgré le fait qu’il serait allé plus vite seul.
Tyrias sentait que Vincent était tendu, il avait vu juste quant au fait que c’était un hors la loi, mais il ne s’attendait certainement pas a ce que ce soit l’un de leur chefs. Il fut surprit, mais n’en montrât rien, cependant cela compliquait la donne, Tyrias avait eu pour projet de parler a un criminel qui serait dans le besoin, un homme prêt a tout pour sauver sa peau et celle de ses hommes, au lieu de cela il devrait marchander avec un Vampire assoiffé et obnubilé par le recherche de sa propre identité…
Ça ne serait pas du gâteau, il devrait revoir tout son plan… A moins que…
Tyrias s’adressât à l’homme qui marchait quelques pas devant lui :

-Y a-t-il des criminels encore en captivité ? Du moins, des hors la loi qui vaille la peine d’être secourus ?

Oui, c’était un bon plan, une fois arrivé à terme, il pourrait se forger de nouveaux pouvoir, et peut être faire revenir ses « Amis »…
Les première goutte vinrent s’écraser sur les bords de son chapeau, derrière lui il entendait le tonnerre gronder, si la lumière était encore vivace, elle s’effacerait bientôt face a un ciel déchainé.
Tyrias fixât ses bottes et son visage s’illuminât d’un sourire sadique a l’idée de tout ce qu’il pourrait accomplir sur ce monde, tant de contrats, tant de richesses qui ne demandaient qu’a se faire capturer, cela faisait longtemps qu’aucun de ses projet ne s’était révélé aussi prometteur…
Maintenant, bien des choses dépendaient de ce que le Vampire allait lui répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptySam 16 Juil - 22:12

Vincent marchait plus loin devant , à quelques mètres de Tyrias. Il fixait le sol tout en avançant à grandes enjambées. Dans son dos, l'étranger était silencieux. Mais Vincent se doutait que ce ne serait que de courte durée. En effet, à peine eut-il pensé à celà que l'homme derrière lui pris la parole. Des criminels en captivité et vaillant la peine d'être secourus? Il ne comprenait pas vraiment pourquoi il lui posait cette question, mais ce n'était sûrement pas anodin. Les mercenaires ne rejoignent un clan que pour deux raisons, soit lorsque leurs conjictions sont proches du clan en question, ou alors dans le simple but d'être payé. Il ne savait pas vraiment laquelle de ces deux options étaient la bonne, mais il le saurait tôt ou tard, si ce n'est très bientôt. Un sourire sinistre apparût sur les lèvres du Vampire. Il n'était pas question de lui révéler ceci aussi facilement.

-Que crois-tu? Ceux qui auraient vallu la peine d'être secourus étaient les puissants et les hauts placés. Les Justiciers les ont tués.

Il n'en révelât pas plus et se contenta de continuer à marcher droit devant lui, pensif. En effet, il avait lui même bien fait partie de ces condamnés à mort, et avait été un des seuls à s'en sortir indemne, ou presque. Les premières gouttes de pluies vinrent alors s'abattre sur la plaine, ce qui signifiait qu'ils devraient se depêcher un peu plus. Se tournant vers le Mercenaire, Vincent s'arrêta quelques secondes pour lui permettre de revenir à sa hauteur. Il reprit alors sa marche. Un nouveau silence s'installa entre les deux hommes. Il n'aimait pas vraiment l'idée qu'un étranger, même un mercenaire, tente de mettre le nez dans les affaires de son clan, qui était déjà bien mal en point. Il ne ferait qu'affaiblir le peu de Criminels restant, ce qui n'était évidemment pas souhaitable.

-Mais dis moi, pourquoi t'interêsse-tu tant aux Criminels? Ne tente pas de t'enrichir grâce à eux, ce serait mal pris...

Sous entendu qu'il n'obtiendrai rien de lui et qu'il protègerait son clan si quelque profiteur venait essayer de faire bénéfice de la situation.
La pluie se mit alors à tomber plus fort encore, et le soleil finit de se couvrir. Tant pis...


-J'éspère que tu n'as pas peur d'être trempé.

Le Vampire avait prononcé cette phrase sur un ton cinglant laissant clairement comprendre son ironie. Lui même ne se réjouissait pas à cette idée à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyLun 18 Juil - 15:47

Apparemment la guerre entre Justiciers et Criminels faisait rage depuis longtemps, puisque les Criminels les plus importants avaient étés tués, cela compliquait les plans de Tyrias, qui misaient sur la volonté des rebelles de vouloir libérer leurs chefs, mais peu importait, il trouverait bien autre chose à leur proposer.
Puis d’un seul coup l’autre Vampire le menaçait, il croyait que Tyrias voulait de l’argent, des richesses physiques.
L’Homme au Chapeau ricanât sans pouvoir s’en empêcher, il n’avait que faire de pièces d’or sans valeur a ses yeux, mais autant laisser son ami dans l’ignorance, il se rendrait compte des desseins de Tyrias bien assez tôt…

-Ne t’inquiète pas, Les maigres ressources que vous pourriez m’offrir n'ont aucune valeurs a mes yeux..

La pluie commençait a forcir, des filets d’eau coulait de son chapeau, son long manteau de cuir le protégeait efficacement des intempéries, et lorsque son compagnon de voyage se moquât de lui, Tyrias ne répliquât pas, d’ici quelques kilomètre Vincent se rendrait bien compte que la pluie ne gênait pas L’Homme au Chapeau.


Ils cheminèrent plusieurs heures, bientôt, la pale clarté qui filtrait au travers des nuages disparut derrière un rideau de pluie dense et impénétrable, on y voyait a dix mètres devant soi, après, le monde disparaissait dans une cascade d’eau.
Le tonnerre finit par les rattraper, et bientôt de nombreux éclairs percèrent les ténèbres de la pluie accompagnés de leur vacarme d’apocalypse, heureusement pour les deux voyageurs, le vent ne se joignit pas a la fête, et lorsque la pluie s’arrêtât, il faisait nuit.
Tyrias, retirât son vieux couvre chef, dessous, ses cheveux était a peine humides, il secouât l’eau qui restait sur le chapeau et le remis a sa place, puis il demandât au Vampire (qui était littéralement trempé) :

-Toi qui est originaire de cette contrée, sommes nous proches d’un quelconque abri ? La nuit va être froide,
puis, d’un ton moqueur,
Je m’en voudrais si tu tombais malade.

Alors que c’était totalement faux.

Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyLun 18 Juil - 19:50

Vincent leva les yeux vers le ciel et soupira. Voilà que cela empirait. Il n'avait rien contre le fait de voyager sous un orage, mais il fallait tout de même avouer que peu de personnes appréciaient réellement le fait d'être sous la pluie. On n'y voyait pas à cent mètres et il fallait un bon sens de l'orientation pour ne pas bifurquer par inadvertance. Ils continuèrent alors à marcher, des heures durant, le Vampire ignorant totalement la réponse de Tyrias. Il avait pris la direction de la chose qui aurait pû servir d'abris la plus proche, mais lorsqu'il avait dissimulé ses pouvoirs ici, il y avait plus d'une centaine d'années de cela, il l'avait fait loin de tout, de la moindre habitation, de la moindre trace de vie. Après tout, on ne sait jamais. Mais là, cela faisait plusieurs heures qu'il marchait, l'indifférent à ses côtés, et il aurait préféré être seul pour pouvoir tenter de chasser tranquillement. Enfin... Tant pis.

Lorsque la pluie cessa, il faisait nuit. Pour le plus grand bonheur de Vincent, évidemment. Il allait prendre la parole lorsque Tyrias lui adressa la parole pour savoir s'ils pourraient trouver un abris plus loin. Justement, il allait en parler.


-A pieds, je dirais qu'il y en a pour quelques heures encore. Ces plaines sont immenses.

Il continua à avancer, en silence. A présent, on n'entendait plus que le bruit de leur pas dans le calme de la nuit. La pluie avait rendu le sol boueux, et rafraichit la température. L'étranger avait raison, il ferait froid cette nuit... De toute façon, son propre corps était glacé et affronter le froid ne lui inspirait aucune crainte. Mais il ne savait pas comment cet humain éprouvait le froid, et il devait avouer que cela ne le laissait pas indifférent. Après tout, même si ce n'était à présent plus le cas, n'avait-il pas été agréable avec lui quelques heures plus tôt? Vincent maudit sa bonne conscience (il était après tout un criminel!), et hésita quelques instants entre écouter la voix qui lui soufflait à l'oreille de l'aider à aller plus vite et celle qui lui ordonnait de s'en aller et de le laisser sur place, seul.
Après ces quelques instants de réflexion il pesta contre lui même. Foutue compassion, elle le perdrait bien assez tôt de toute façon.
En un instant, le Criminel stoppa et passa de son apparence humain à son apparence d'esprit du cauchemar. Bien que dans un état plus que déplorable, l'animal était impressionnant. A présent, l'humain lui arrivait au garrot tout au plus, et sa tête dépassait largement la sienne en hauteur, sans qu'il ne paraisse anormalement constitué. Non, il s'agissait juste d'un très grand animal. Son pelage était d'un noir de jais et ses yeux aussi rouges qu'auparavant. Seulement, il paraissait maigre, très maigre. A tel point que l'on devinait ses côtes et sa colonne vertébrale sous sa peau. Ses plaies étaient moins abondantes qu'en temps normal, mais il persistait ça et là quelques endroits où la peau était à vif ou l'os à nu. Il portait sur le dos, au niveau de l'omoplate, deux ailes immenses semblables à celles des chauves souris. Ces dernières étaient recouvertes d'une fine membrane parsemées de cicatrices tout aussi fines et fraichement refermée. Sur l'os du devant de ces ailes, et sur leurs côtés, luisaient les mêmes sphères colorées que l'on retrouvait sur les sabres de Vincent.
Le Nightmare s'ébroua vivement, faisant tinter le mors de métal de sa bride en lambeaux et le débarrassant de l'eau qui le recouvrait.
Il tourna la tête vers l'humain, le fixa un instant avant de lui lancer sur un ton se voulant sympathique, mais qui dissimulait son enthousiasme:


-Allez, monte.

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas repris cette forme, et il mourrait d'envie de galoper un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrias
Neutre
Neutre
Tyrias


Masculin Nombre de messages : 22
Race : Humain
Clan : neutre
Armes : Deux revolver, un poignard de duel empoisonné, et de vieux livres.
Date d'inscription : 08/07/2011

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyLun 18 Juil - 21:02

Tyrias ne fût pas surpris par le changement d’apparence de Vincent, juste étonné, au grand maximum. Il avait face a lui un très grand cheval, Tyrias était lui-même grand et pourtant, la créature de ténèbres qu’il avait face a lui faisait un pied de hauteur de plus que lui.
Si Vincent était un être effacé, sa nouvelle forme revêtait un habit de puissance maléfique impressionnant, c’était un prédateur, ses deux grandes ailes étaient ornées de boules qui irradiaient une lueur étrange.
Tyrias tournât autour du monstre, l’examinant sous tout les angles, la créature avait visiblement souffert, de nombreuses plaies parsemaient son pelage, certaines guère plus que des égratignures, d’autres beaucoup plus graves.
Mais le sang ne coulait d’aucune d’entres elles, normal si Vincent était un vampire, et puis cela lui donnait un aspect terrible qui avait dû terroriser bien des villages.
Si ce brusque changement d’enveloppe n’avait pas choqué Tyrias, la proposition du Vampire de grimper sur son dos le prit au dépourvu, les être pensant n’accordaient pas cette faveur a n’importe qui, et Tyrias s’empressât de monter sur le dos de Vincent.
Prenant appuis sur l’encolure de la créature, Tyrias se hissât d’un bond comme il l’avait fait des milliers de fois auparavant.
Il s’imaginât alors ; avec un sourire, la frayeur que ressentirait d’éventuels spectateurs voyant surgir de l’obscurité ce cheval vampire, portant sur son dos l’Homme au Chapeau.
Il fît part de cette réflexion a Vincent :

-J’aimerai bien voir la tête que tirerait quelques paysans, nous voyant sortir de l’obscurité !
Tyrias rit un instant, puis réfléchissant un peu ajoutât :
-J’ai bien envie d’aller terroriser quelque Village perdu, n’y en aurait-il pas dans les parages ?
Puis son visage se parât d’un sourire sadique/complice,
-Et j’ai crus comprendre que tu avais faim, on pourrait faire d’une pierre deux coups, qu’en dis-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Blood
Maître du Chaos
Maître du Chaos
Blood


Masculin Nombre de messages : 5070
Race : cheval volant/ vampire
Clan : Mal
Armes : Katanas
Date d'inscription : 03/02/2007

pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... EmptyLun 18 Juil - 22:06

Blood avait à peine eu le temps de déplier ses ailes pour laisser l'humain monter sur son dos que ce dernier était installé. Il était assez surpris qu'il réusisse à monter sans aide, étant donné sa taille. Mais il ne se formalisa pas plus de celà. Il encaissa le poids sans aucun problème malgré son apparence squeletique. Presque immédiatemment, il se mis au pas, avançant d'une foulée ample et laissant ses larges ailes trainer au sol. Il avançaient déjà plus vite ainsi.
L'animal était en train de réfléchir à la direction qu'il devrait prendre pour trouver un abris lorsque l'Humain lui exposa son envie d'aller visiter un des villages alentours. Il fut un peu surpris, personne ne lui avait jamais proposé ce genre de chose depuis fort longtemps. Mais l'idée lui plût, et son visage s'éclaira alors d'un sourire sournois. Evidemment, l'humain avait remarqué sa faim et lui dit même qu'il pourrait en profiter pour se nourrir. Parfait.


-Cette idée me plaît énormément... Et la brume commence à monter, ils n'en seront que plus effrayés.

Le Criminel s'arrêta un instant, tourna la tête à droite, puis à gauche, tentant de se repérer. Ses yeux perçaient aisément l'obscurité, et sa vision lui permettait de voir plus loin que n'importe qui. C'est pour celà qu'il se remit rapidement en marche, déviant de trajectoire. Il replia alors ses ailes au dessus des jambes de l'humain et commença à trotter doucement.

-Cependant, les villages sont éloignés, et si nous voulons les rejoindre avant qu'il ne soit trop tard, il faudra se dépêcher. Je te laisserai me guider une fois là bas, prends les rênes.

Ces dernières phrases signifiant évidemment "accroche toi".
Du petit trot, l'Esprit du cauchemar pris le galop, au début ample et léger pour accélérer encore, et encore. Il était rapide, très rapide, et endurant aussi, même s'il n'était pas aussi robuste qu'un cheval de trait. Ses pouvoirs lui accordaient la faculté de parcourir des distances impressionantes sans se fatiguer ne serait-ce qu'un peu. Bien sûr, il avait ses limites mais il était un chasseur, et traquer des proies sur de grandes distances était dans sa nature.
Lorsqu'il eut atteint une vitesse plus qu'impressionnante et que l'air leur fouettait le village, il cessa d'accelérer ou bien son cavalier, si bon qu'il soit, peinerait à se maintenir sur son dos a cru. A présent, le paysage défilait à une allure telle qu'on peinait à voir les arbres défiler et ils seraient bien vite au bout des plaines, dans quelques minutes tout au plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





pouvoir... Empty
MessageSujet: Re: pouvoir...   pouvoir... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
pouvoir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pentacle de Maïwen :: Les Lieux :: Les Plaines-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser